Quicklinks
SRK

La Journée mondiale de la Croix-Rouge appartient aux héros de la crise

Les bénévoles jouent un rôle clé dans la résolution de la crise de la Corona. Leur contribution à la société est indispensable, surtout en cas de crise, mais aussi dans la vie quotidienne normale. C'est pourquoi la Croix-Rouge suisse (CRS) consacre cette année la Journée mondiale de la Croix-Rouge, le 8 mai, aux héros de la crise et de la vie quotidienne.

 

 

 

Ils font des courses pour les personnes à risque, s'occupent de ceux qui se sentent seuls, soutiennent les parents surchargés ou le système de santé, et bien d'autres choses encore. En bref : les bénévoles sont là où on a besoin d'eux. Sans complication et sans retour. Avec la pandémie de Corona, une énorme vague de solidarité s'est également répandue en Suisse. Depuis le début de la crise, plus de 1000 nouveaux bénévoles ont offert leurs services à la CRS dans le canton de Berne.


L'offre de Corona n'est possible que grâce à des bénévoles spontanés

Dans la situation actuelle de corona, le CRS adapte constamment ses services aux besoins et compte sur le soutien de bénévoles spontanés pour sa mise en œuvre. La priorité absolue est toujours d'assurer la sécurité de chacun et de se conformer aux exigences des autorités.

"La situation actuelle nous a fait prendre conscience de la rapidité avec laquelle la force et l'indépendance peuvent être perdues et de la rapidité avec laquelle l'aide humaine peut devenir nécessaire. J'espère que ce "pour l'autre" et "avec l'autre" se poursuivra demain et après-demain par conviction et expérience", déclare le président de la CRS, Thomas Heiniger. Après tout, même en temps normal, la société ne peut pas fonctionner sans engagement bénévole. De nombreux services de la CRS ne peuvent être réalisés que grâce à un engagement non rémunéré. Les 53'000 bénévoles des organisations membres de la CRS, qui sont constamment au service de la société, sont une ressource centrale de la CRS. Cette démarche est pleinement conforme au principe du bénévolat de la Croix-Rouge, qui remonte à Henri Dunant.

Aux préstations CRS pendant la pandémie du coronavirus