Quicklinks
SRK

Entretien avec Kingana Augstburger, auxiliaire de santé

«Je sais désormais comment réagir si une crise survient»

Kingana Augstburger, auxiliaire de santé CRS au centre médico-social de Grandson (VD), a suivi en mai dernier la formation continue «Diabète et mesure de glycémie» de la CRS Canton de Berne. Grâce à ce cours, la Chaux-de-Fonnière peut mieux accompagner ses patients diabétiques.

L’auxiliaire de santé CRS Kingana Augstburger, 58 ans, se sent plus à l’aise avec ses patient-e-s diabétiques. La formation continue «Diabète et mesure de glycémie» de la CRS Canton de Berne lui a permis de mieux comprendre le quotidien et les besoins de ces personnes.

Madame Augstburger, quelles étaient vos motivations à suivre la formation continue «Diabète et mesure de glycémie» de la CRS?
De nombreux patients et proches sont atteints de cette maladie. Je souhaitais mieux la comprendre, en reconnaître les symptômes pour pouvoir apporter les premiers soins lors d’une crise. Avant ce cours, j’étais démunie. J’ignorais comment réagir. Désormais, je sais ce que je dois faire et ne pas faire, en fonction du degré de gravité. Les diabétiques connaissent bien leur maladie, mais parfois sont pris de court et n’ont pas le temps de réagir. Donner quelques morceaux de sucre pour faire remonter la glycémie, appeler l’infirmière référente ou les urgences si la personne est inconsciente sont les premiers gestes à accomplir.

Quelle partie du cours vous a le plus intéressée?
La journée entière a été très enrichissante. La présentation des différentes méthodes d’injection d’insuline – seringue, stylo, pistolet, pompe à insuline – était passionnante. La formatrice avait apporté tout ce matériel. J’ai apprécié également les volets consacrés à l’alimentation et au sport. Nous avons abordé de nombreux aspects de la maladie. La formation était tellement intéressante que j’aurais voulu qu’elle dure plus longtemps!

Etait-elle bien adaptée à votre niveau de connaissances antérieures?
Oui, tout à fait. La formatrice a d’abord présenté la maladie de manière générale en Suisse et dans le monde, tout en nous fournissant quelques chiffres, avant de passer à la pratique et d’effectuer des jeux de groupe. Elle maîtrisait parfaitement le sujet. Et la langue était claire et simple pour tout le monde.

Ainsi, recommanderiez-vous la formation à d’autres personnes?
Absolument. Je la recommande vivement à quiconque souhaite apprendre à reconnaître les signes et les symptômes de la pathologie ainsi que les comportements à adopter en cas d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie. La formation permet également de découvrir la réalité quotidienne des diabétiques et la place de l’automédication dans la prise en charge de la maladie.

Projetez-vous de suivre d’autres formations continues?
Oui, j’aimerais suivre le cours «Mesurer correctement la tension et le pouls» notamment. Comme le diabète, de nombreux patients que je visite sont atteints d’hypertension artérielle.

Formation continue pour les auxiliaires de santé